Multi-Prêts Hypothèques

L’équipe Mathieu Lebrun

Share Now
interest rates rise

Les taux d’intérêt des prêts bancaires sont corrélés au taux directeur. Lorsque la Banque du Canada révise à la hausse son taux directeur, des répercussions peuvent immédiatement apparaître sur les montants à rembourser pour les prêts hypothécaires à taux d’intérêt variables. Que faire en cas de hausse des taux d’intérêt ? Découvrez des éléments de réponse avec votre courtier hypothécaire.

Pourquoi les taux d’intérêt augmentent-ils ?

Les taux d’intérêt des prêts bancaires sont des valeurs liées au taux directeur appliqué par la Banque du Canada. Pour des raisons économiques et stratégiques, cette institution apporte des ajustements de son taux directeur. Ces corrections du taux directeur peuvent être périodiques, mais aussi espacées sur plusieurs années. Au cours des derniers mois, une hausse du taux directeur est appliquée en raison de l’inflation constante remarquée au Canada. Plus précisément, la Banque du Canada élève par deux fois le taux directeur d’un demi-point depuis le début de 2022 pour freiner l’inflation.
Sur les 30 dernières années, le taux d’inflation actuel connaît un sommet avec 6,7 %, ce qui est largement supérieur à la fourchette cible fixée par la Banque du Canada qui est comprise entre 2 et 3 %. Sur une base annuelle, l’indice des prix à la consommation connaît une hausse de 4,8 % en décembre 2021 par exemple.

Quels risques pour les ménages ?

L’augmentation des taux d’intérêt peut avoir un impact financier chez les ménages, notamment ceux qui sont proches du surendettement et ceux qui ont une hypothèque à taux variables. Ces emprunteurs risquent de ressentir immédiatement l’impact de la hausse des taux d’intérêt. Pour des personnes surendettées ou ayant contracté un prêt hypothécaire à taux variable récemment, les mensualités peuvent connaître une importante augmentation jusqu’au terme du contrat, d’autant plus que la Banque du Canada envisage encore plusieurs ajustements de son taux directeur afin de juguler l’inflation.
Pour les porteurs de projet immobilier et les ménages qui désirent acheter un bien, beaucoup d’interrogations peuvent également se poser actuellement, notamment si la période est propice pour demander un prêt hypothécaire. En réalité, plusieurs alternatives sont possibles, mais les deux principales options sont principalement de :
  • demander un prêt hypothécaire immédiatement, pour éviter une hausse des taux d’intérêt sur le court terme ;
  • reporter son projet après plusieurs années en espérant une baisse des taux d’intérêt sur le moyen ou le long terme.
Quoiqu’il en soit, plusieurs autres facteurs sont à connaître avant de trouver une réponse adaptée à son projet.

D’autres variables à considérer

Au-delà des prochaines hausses du taux directeur annoncées par la Banque du Canada, plusieurs autres variables sont aussi à considérer. La situation économique actuelle du Canada peut apporter des indications significatives quant à l’évolution des taux d’intérêt sur les prochains mois et les prochaines années. L’insuffisance de logements, conjuguée à la hausse des prix des matériaux, mais aussi l’exode urbain concourent à une hausse généralisée des prix des biens immobiliers. Même si les observateurs et les analystes du marché ont des avis divergents, beaucoup estiment que les prix de l’immobilier ne connaîtront pas de baisse sur les prochaines années. Ils s’attendent en revanche à ce que l’accélération des prix des biens s’estompe peu à peu. Pour ces analystes, acheter immédiatement s’avère plus intéressant.

L’effet de la hausse des taux d’intérêt sur le prix de maisons

Face à l’ajustement du taux directeur, le marché de l’immobilier peut connaître une flexion des ventes. Par contre, les prix des maisons demeurent encore élevés. En effet, certains acheteurs potentiels envisagent toujours d’investir dans l’immobilier avant que d’autres augmentations se présentent. Les ventes diminuent de ce fait parce qu’il y a moins d’offres sur le marché. Il est alors difficile de supposer une diminution du prix immobilier tant qu’il n’y pas assez de logements à vendre.

Que faire si vous possédez déjà une maison ?

Vous avez récemment acquis une maison avec un prêt hypothécaire à taux variable et vous vous demandez si garder votre crédit à taux variable est une bonne ou une mauvaise idée ? Dans ce cas, sachez que procéder à la conversion à taux fixe n’est pas recommandé puisque les taux variables sont encore à un niveau inférieur à ceux des taux fixes. Vos paiements mensuels vont certainement évoluer, mais le montant de l’augmentation ne sera pas très important. D’ailleurs, l’institution financière doit vous notifier des éventuelles augmentations avant chaque versement.

Que faire si je veux acquérir une maison ?

L’augmentation du taux hypothécaire demande une mise de fonds plus conséquente. Donc, si vous envisagez de souscrire un prêt hypothécaire pour vous acheter une propriété, il est essentiel de vérifier votre capacité d’emprunt avant de signer un contrat. Suite à la hausse des taux d’intérêt, les emprunts deviennent par ailleurs plus coûteux. Donc avant de contracter un crédit hypothécaire, assurez-vous de bien choisir le type de taux à appliquer à votre prêt.

Le taux variable est-il encore une bonne solution ?

Suite à la hausse du taux directeur, dire si le taux variable est encore une bonne solution ou non dépend de plusieurs facteurs. La réponse découle de votre situation individuelle, et donc de l’état de vos finances et de vos besoins. Si vous êtes moins sensible à la variation du taux ou si vous êtes à la recherche d’un crédit plus flexible, le prêt hypothécaire à taux variable est adapté pour vous. Comparé aux pénalités appliquées sur les taux fixes, celles du taux variable sont moins élevées. En revanche, si vous avez moins de tolérance au risque, le taux fixe est plus conseillé.

Les taux vont-ils continuer d’augmenter ?

L’inflation au Canada est trop élevée selon la Banque du Canada. L’institution a pour objectif de ramener l’inflation à sa prévision de 2 %. Tant que l’économie en général et l’inflation ne seront pas maîtrisées, la Banque du Canada prévoit encore d’autres augmentations de son taux directeur pour les prochains mois. Ainsi, le taux peut s’élever jusqu’à 2,5 voire 3 % d’ici la fin de l’année.
Les fluctuations du taux directeur peuvent avoir un impact sur les finances des ménages les plus endettés et surtout ceux qui ont contracté une hypothèque à taux variable. Que faire lorsque les taux d’intérêt augmentent ? Contactez votre courtier hypothécaire, il est en capacité de vous conseiller en fonction de votre situation et de votre projet.
Choisir un inspecteur ?

La propriété qui vous intéresse semble peut-être pa...

Les 6 erreurs à éviter lors du renouvelleme

Une hypothèque peut durer jusqu’à 20 ans ou plus, m...

Leave a Comment

    Équipe Mathieu Lebrun

    3 étapes simples pour recevoir la meilleure offre de votre courtier hypothécaire

    1. Remplissez votre application en moins de 1 minute
    mail
    2. Recevez vos offres en moins de 24 heures
    3. Choisissez l’offre qui vous convient le mieux

    ou

    Les institutions financières partenaires

    Elles nous font confiance

    Nos Bureaux

    Ouest de Montréal
    2892 boulevard Saint-Charles
    Kirkland (Québec) H9H 3B6
    F : 514 906-7011
    Lasalle
    7655 boulevard Newman, bureau 306
    Lasalle (Québec) H8N 1X7
    F : 514 879-8927
    Vaudreuil-Soulanges
    180, avenue Saint-Charles
    Vaudreuil-Dorion (Québec) J7V 2L1

    F : 1 888 769-7464

    Obtenez les meilleurs taux sur le marché

    En date du 23/07/24
    Taux
    hypothécaire du jour
    Taux
    Multi-Prêts